SAUVETAGE DÉCOMBRES

 

Popularisé par les grands tremblements de terre qui ont secoué le Mexique, l'Arménie, l'Algérie ou le Caire, les chiens de recherche et de sauvetage en décombres, appelés aussi chiens de catastrophes, trouvent leur utilité sur leur propre secteur géographique. 
Explosions, effondrements d'immeubles, partout où des victimes peuvent se trouver prisonnières de gravats, le chien de décombres trouve son plein emploi.

Ainsi à l'étranger, mais aussi en France, ils sont appelés pour détecter, grâce à leur nez, les victimes enfouies sous des bâtiments effondrés. Une grande part d'initiative est laissée au chien de décombres pour signaler à son maître les odeurs humaines que lui seul détecte, puis signale en aboyant et en restant sur la zone où la personne se trouve ensevelie. Entraînés à évoluer dans un environnement hostile : bruit, fumée, obscurité et des conditions de franchissement difficile, il peut, ces handicaps surmontés, donner la pleine mesure de son merveilleux sens olfactif. Courage, amour du maître, dynamisme, et condition physique irréprochable sont les qualités nécessaires aux chiens de décombres.

Ces dernières décennies, un à deux briards obtenaient leur brevet de recherche et de sauvetage au Centre National de Briançon qui organisait 2 fois par an un stage de formation. Dès le début de cette discipline utilitaire récente, les briards ont répondu présent pour mettre leur courage et leur enthousiasme au service de l'homme et donner à l'espèce canine quelques unes de ses plus belles lettres de noblesse.

Parmi les pionniers de la discipline on relève Norinne d'el Cinse à Mouqu's à Jacques DE BROUWER et Nagir dit Niarkos d'el Cinse à Mouqu's à Mr LABECKY, breveté en 1980. En 1982 Nicky's d'El Pastre, étalon d'élite, obtenait son brevet de recherche et sauvetage en décombres avec Jacques DE BROUWER.


Parmi les briardiers qui ont mis la race en valeur par cette discipline, on citera Michèle NICOLAS-SAILLANT , monitrice du centre national de Briançon, qui a fait breveter 2 briards dans cette spécialité : Ramoneur du Domaine de Murol dit Bogos et son fils Albert du Fond Charbonnier. Avec ce dernier elle est notamment intervenue en Arménie en 1988, en Iran en 1990 et en Turquie en 1991. Michel KRAEMER 

Inuit à Yann GAILLARD, pompier volontaire, 

Banjo du Val de l'Epars, à Catherine HOUNAU, a, quant à lui, obtenu son brevet de recherche et sauvetage en décombres à l'issue du stage organisé en Septembre 1991 à Briançon. Par ailleurs il pratiquait le pistage au niveau C-PJ.


Entrainement de Banjo à la descente en rappel

Histoire de rappeler que le briard est aussi un chien sportif, il a participé en mars 1991 au premier raid des sables et s'est classé 8ème sur les 18 équipes maîtres/chiens qui participaient à cette course de 300 Km entre la France et le Maroc.


Dehli de l'Anglade Lahonda à Christopher Rosenberger en Autriche brevetée décombres et en recherche de personnes




De nos jours, malheureusement les civiles non plus accès (ou que très exceptionnellement) aux interventions réservées qu'aux institutions des pouvoirs publics comme la gendarmerie, l'armée ou les pompiers.

Désormais nos briards n'ont plus que la recherche Utilitaire ou les épreuves de sauvetage organisées par la SCC pour mettre en valeur leurs qualités et leur dévouement.

Pour consulter le site du Groupe Travail Sauvetage cliquez ici