LES ORIGINES

Plusieures thèses sur l'origine du Berger de Brie sont avancées. On s'accorde cependant à considérer comme référence sur ce point, le Cours d'Agriculture de l'Abbé Rozier publié en 1809.

En effet, le chien de berger de Brie, pour désigner le chien de Berger Français à poil long, y apparaît pour la première fois.

Il y est décrit comme un chien de conduite en plaine; ses oreilles étaient courtes et droites, la queue en trompette, horizontale ou pendante, souvent coupée ; le poil long sur tout le corps, ressemblant en plus fourni, au poil de chèvre et généralement noir.

 

C'est en 1863 lors de la première exposition canine organisée à Paris par la Société Impériale d'Acclimatation que furent présentés au jury les premiers chiens de Brie.
Ces chiens étaient de type Barbet, barbus et moustachus comme lui, mais à oreilles petites et droites.

En 1888, apparaît le type de chien qui va servir de modèle aux premiers éleveurs. La création du Club des chiens de bergers Français, en 1896, marque le début de la sélection de la race du Berger de Brie et l'établissement du 1er standard auquel se référèrent les premiers sélectionneurs qui étaient, avant tout des Utilisateurs : "les bergers".


Briard utilisé dans les Douanes Françaises au début du Siècle


En 1909 les éleveurs de briards s'organisent et créent une association destinée à promouvoir la race : le Club des Amies du Briard (CAB).

En 1917, un mâle noir nommé Jarnac du Val d'Augas va être à la base des lignées de nombreux élevages. Les affixes se multiplient au cours des années.

 


Exposition de Bergers de Brie

Le saut du mur par Pilou Berger de Brie à Mme Dretzen . Reunion des Amateurs du Chien de Défense et de Police

 

Malheureusement le briard paie un lourd tribut pendant la deuxième guerre mondiale.

De nombreux élevages disparaissent ou cessent leur activité.

Les principaux subsistent comme :

"de la Plaine St Just" à Mr Lhermigny,


"de la Chèvrerie" à Mr Janicot,

"d'El Pastre" à Mr Molinier,


"des Hirsutes à Mr Blanger,

 

Dans les années 60,

"de la Petite Suisse du Nord" à Melle Brotonne

"des Elfes de Malouses" à Melle Mopty


Spirou des Elfes de Malouse à Mr Bremond


"de Lapeyre" à Mr Claude Hervé

"de Veaubresson" aux Demoiselles Villeboeuf

En 1969 le CAB, organise la 1ère Nationale d'Elevage ou apparaît les premiers tests de caractère. Les clubs de race se développent en Europe, et les élevages se multiplient sur des souches Françaises.

Les élevages comme ceux ci-dessous sont à l'origine de bon nombre de nos chiens de travail d'aujourd'hui.

De la Plaine St Just à Mr Lhermigny
D'el Pastre à Mr Molinier
De la Chèvrerie à Mr Janicot
Des Monts d'en Crouzille à Mr Passebosc
Du Val de Reuil à Mme de Fontenilles

Au début des années 80, la popularité du Briard entraîne un véritable dérapage. Une production incontrôlée pour répondre à la forte demande pousse le briard vers le précipice.

En 1988 un nouveau club de race voit le jour. L'Association du Berger de Brie (ABB) qui reprend alors en main la destinée de notre Briard.


Les Origines de Travail

 

Dans le passé seul comptait l'aspect utilitaire du chien de berger. Il était l'auxiliaire indispensable de l'homme, et la sélection se faisait exclusivement sur ses capacités au Travail, et son caractère.


Qu'il s'agisse aujourd'hui de travail sur troupeau ou de disciplines sportives ou utilitaires, le travail de sélection doit se faire de la même façon en mariant étalons et lices présentant ces aptitudes. Du fait de la baisse de l'activité pastorale, le chien a perdu de son utilité, mais certains élevages continuent à faire travailler des Briards.

Dès 1976 de jeunes Briardiers remettent sur les rails le chien d'Utilité.

Jean Luc Vadakarn (élevage de la Pare) est le premier à être sélectionné au Championnat de France de travail sur troupeau avec Pivoine du Mas de la Rabeyrine puis Sibiline de la Pare.


Pierre Legatte (affixe du Mas de la Rabeyrine) suivra sa trace avec des souches de la Petite Suisse du Nord.

Des Briards sont régulièrement sélectionnés pour participer au Championnat de France de Travail sur Troupeau.

De dignes représentants ont pris le relais 
André Convert (du Domaine des Mithiers),
Richard Del Olmo (de la Cité Paradis)
Gérard Lalande (des Mauves Bruyères)

Mais nous ne pouvons oublier les prestigieux Champions de Travail issus de la très illustre lignée de Lapeyre à Claude Hervé.

Gin de Lapeyre (vainqueur en 1965 du premier Championnat de France pratique en Campagne et 3 fois finaliste) à Claude Hervé, et Olf de Lapeyre à Mme Novello (Finaliste Campagne 68-69-71-72 et Champion de France en Campagne en 1970)


Le célèbre Olf de Lapeyre à Mme Novello. Finaliste Campagne 68-69-71-72 et Champion de France Campagne 1970 conduit ici par Mr Hervé.


Lex de Lapeyre (Champion de Travail en Ring 1978) conduit par Jean Claude Selosse


Ramses II (Ring 3 et Finaliste Campagne 1987-1988) conduit par Jean Claude Sélosse


Ramses II Ring 3 à Jean Claude Selosse

 

Ces traceurs sont présents dans tous les pedigrees des Briards de Travail actuels, et l'on peut noter que tous ces principaux courants de sang se retrouvent sous l'affixe de la Cité Paradis qui a réussi à combiner aptitudes au travail sur troupeau et à la Défense.

Durant ces vingt dernières années, le Briard, comme beaucoup de races bergères, a dû se reconvertir. Aujourd'hui s'offre à lui les disciplines sportives cynophiles comme le Ring, le Campagne, le RCI , le Pistage, l'Obéissance ou le Cavage prouvant que le Briard a su s'adapter.

Et grâce à des éleveurs soucieux de proposer des souches "Utilisation", il peut montrer aujourd'hui l'éventail de ces aptitudes.

Quelques affixes d'aujourd'hui dont la sélection se fait sur les aptitudes au travail avec des chiens titrés en travail sur plusieurs générations :

 

- de l'Anglade Lahonda (à Jacqueline RENAUDAT)

- de l'Aubade aux Bergers (à Catherine HOUNAU)

- de la Cité Paradis (à Richard DEL OLMO)

- des Doums Doums (Bernard ROHMER)

- du Ki Denved (Pascale GUIHAIRE)

Cette liste n'est bien évidemment pas exhaustive et d'autres courants de sang émergeront dans les années à venir.


 

GIN DE LAPEYRE (3 fois Finaliste Campagne - Ch France Campagne 65)

OLF DE LAPEYRE ( Ring 3 - Finaliste Campagne 68 - 69 - 71 - 72 - Ch France Campagne 70

MARKI DE LA CHEVRERIE (5ème au Ch France Campagne 67)
a donné
UPSY DES MONTS DU LIMOUSY (Ring 3)

VERA DE LAPEYRE (Ring 2)
X
UPSY DES MONTS DU LIMOUSY (Ring 3)
LEX DE LAPEYRE (Ch Travail Ring)
+
LUX DE LAPEYRE (RCI 3)
RAMSES II (Ring 3 - Finaliste Campagne 87-89)
DELPHIE DE L'ANGLADE LAHONDA
(Ring 3 - Campagne 350)

1992

DELPHIE DE L'ANGLADE LAHONDA (Ring 3 - Campagne 350)
X
EMBRUNS DE LA CITE PARADIS (RCI 3) arrière petit fils de Lex par son père Porthos
=
HOBY DE L'ANGLADE LAHONDA (Ring 2)

1995

DELPHIE DE L'ANGLADE LAHONDA (Ring 3 - Campagne 350)
X
DRACK DU GRENIER A BOIS (Ring 3)

 

=

 

- LOVE ME DO DE L'ANGLADE LAHONDA (Pistage C.TLS + Brevet Ring + RCI 3 + Obéissance 3)
- LARHY DE L'ANGLADE LAHONDA (Ring 3)
- LATCHE DE L'ANGLADE LAHONDA (Pistage C.TLS)
- LET IT BE DE L'ANGLADE LAHONDA (Brevet Pistage + Brevet Campagne + Ring 3 + Mondioring 2)

 

RAMSES a également donné

ALTOR (Ring 2 - Campagne 350)
a donné
DARIUS (Ring 2 - Campagne 350)
COCAINE DES PENSEES DE LEX (Ring 1)
   
COWBOY DES PENSEES DE LEX (Ring 3-Finaliste Chpt de France Agility)
a donné
FIRST DES PRAIRIES D'AMANDEL (Ring 3 -Mondioring 2)
COBRA DES PENSEES DE LEX (Ring 1)
   
DANTON DES MAUVES BRUYERES (Ring 1)
   
DUC DE L'ANGLADE LAHONDA (Ring 1)
   
DIVA DES MAUVES BRUYERES (Troupeau)
a donné
ILOUETTE DES MAUVES BRUYERES
(Chpt France Troupeau)

 

LEX DE LAPEYRE hormis RAMSES II a donné également

ALEXI DES PENSEES DE ROCYAN (Ring, Campagne)
   
BASKO DE LA CITE PARADIS (Chpt France Troupeau)
a donné
- GARCONNE (Ch France Troupeau)
- CHTP IVRESSE DE LA CITE PARADIS (Pistage)
- HERA DE LA CITE PARADIS (Pistage C.TL + Ring 2 + RCI 3 + Obéissance 3)
PORTHOS DE LA CITE PARADIS (Ring 2 - RCI 3 - Campagne 350)
a donné
EMBRUNS DE LA CITE PARADIS (RCI 3)
EMBRUNS DE LA CITE PARADIS (RCI 3)
a donné
LITCHEE DE LA CITE PARADIS (RCI 3)
POSTIK DE LA CITE DES MAUGES (Ring 2)
   
TARKI DU MAS DE LA RABEYRINE (RCI 3)
   


La base de données des briards de travail permet d'analyser la descendance la plus complète possible des chiens titrés en travail et de mesurer tout l'impact génétique produit sur les lignées dites "de Travail".