MONDIORING

 

 

 

Le mondioring a été élaboré par des délégués de plusieurs pays d'Europe et d'Amérique, dans l'espoir qu'il puisse devenir le relais de programmes nationaux déjà existants, et permettre une union enrichissante de tous les amateurs du chien de travail, débutant ou chevronnés. Il a pour objectif d'être :

 

- pour les spectateurs : un divertissement

- pour les participants : un jeu aux difficultés progressives

- pour les passionnés de dressage : un sport de compétition

Pour pratiquer le mondioring, il faut un terrain clos équipé de matériel divers, et une ou deux personnes protégées par un costume qui seront les partenaires des chiens, de leurs conducteurs et d'un juge chargé de les départager lors du concours, aux conditions prévues par le règlement. Ce règlement concerne l'ordonnance des épreuves, les points attribués aux exercices et les pénalités relatives aux fautes commises. Pour être accessible au plus grand nombre, le programme du mondioring se doit d'être :

- concis dans son descriptif

- simple dans sa pratique

- clair dans son jugement

Les juges ne devront jamais oublier le souci qui a animé les concepteurs de ce programme. Chaque fois qu'il se présentera une circonstance exceptionnelle non prévue ou mal définie par le règlement. Ils devront avant tout respecter l'esprit de ce règlement et s'interdire toute interprétation abusive ou préjudiciable au chien. La finalité du mondioring est de mettre en évidence :

- les aptitudes du chien

- la qualité de son éducation

- la maîtrise de son conducteur

- et surtout le patrimoine génétique du chien

conditions :

- les concours de travail sont réservés aux chiens (avec papiers) de toutes races de travail reconnues par la S.C.C

- Age minimum : 12 mois

- Licence d'utilisation

- Carnet de travail

- Obtention du C.S.A.U

le programme est constitué de trois épreuves qui se dérouleront obligatoirement dans l'ordre suivant :

- exercices d'assouplissement

- exercices de sauts

- exercices de mordant

l'ordre de ces exercices sera tiré au sort par les concurrents au début de chaque concours, et sera le même pour tous.

Le programme se déroule toujours en fonction d'un thème, exemple : la pêche, le jardinage, la plage etc …., ce qui rend chaque concours différent, car l'organisateur peut laisser libre cours à son imagination.

 

 

Présentation  :

 

Le conducteur pénètre sur le terrain avec son chien à l'invitation du commissaire de ring. Il se rendra à la table du jury pour se présenter, son chien au pied, sans laisse, ni collier, ni muselière. Il indiquera la longueur et les hauteurs initiales choisies pour les sauts. Il précisera au juge s'il rappelle son chien à distance de la voix ou du sifflet. Il choisira une enveloppe dans laquelle est fixée, pour son chien, la nature de la première attaque fuyante, sans l'ouvrir, il la remettra aussitôt au juge qui sera le seul à connaître, jusqu'après le départ du chien à l'attaque, s'il s'agit de l'attaque mordante ou de l'attaque arrêtée. Enfin le conducteur prendra dans une autre boîte, le morceau de bois numéroté destiné à l'exercice de la quête d'un objet et le glissera dans une de ses poches, qui devra être vide.

 

Mise en place commune à tous les exercices des trois épreuves  :

Le conducteur se met et reste à la disposition du commissaire qui le conduit aux abords du point de départ de chaque exercice (à 3 mètres environ). Un premier coup de trompe du juge autorise la mise en place. Le conducteur aura 30 secondes, chronométrées par le juge, pour positionner son chien. Au-delà de ses 30 secondes, l'exercice est annulé. Le conducteur n'a droit qu'à un commandement de mise en place (assis, couché, debout, selon les exercices). Il pourra donner ensuite un commandement de fixation (facultatif). Toute répétition de l'un ou l'autre de ses commandements (de placement ou de fixation) est considérée comme un commandement supplémentaire et pénalisé d'un point. Au-delà de 5 commandements supplémentaires, l'exercice est annulé même si les 30 secondes accordées pour la mise en place ne sont pas écoulées. Dés que le conducteur et son chien sont à leur place respective, le juge donnera le signal du départ approprié, qui pourra être précédé du nom du chien. Tout commandement irrégulier entraînera une pénalisation.

1 ) Exercices d'assouplissements  :

- suite au pied sans laisse ( 6 points )

le conducteur suivra un trajet indiqué par le juge ou le commissaire, qui comprendra trois changements de direction, à angle droit ou aigu, un demi-tour et de deux arrêts. Aux arrêts, les positions sont libres . ces changements et arrêts seront exécutés au signal du juge. Si le conducteur n'exécute pas, il y a erreur de parcours.

- absence du conducteur ( 10 points )

le chien sera placé à l'endroit indiqué par le juge, en position couché pour les échelons 1 et 2. en échelon 3, la position est tiré au sort ( assis ou couché ). Le juge pourra changer l'emplacement pendant le concours selon l'état du terrain et les conditions atmosphériques.

L'absence du conducteur sera d'une minute, à compter de son entrée dans la cachette désignée. Le conducteur ne pourra pas se retourner pendant le trajet vers la cachette, ni à son entrée. Pendant l'absence se produira une diversion ( en rapport avec le thème du concours), face à laquelle le chien devra rester indifférent, sans bouger ni changer de position. La diversion sera proportionnée à l'échelon. Elle ne prendra jamais la forme d'une agression, ni d'une provocation, l'intervention de l'H.A étant proscrite. Elle ne devra jamais avoir lieu à moins de 5 mètres du chien en échelon 3 et à moins de 10 mètres en échelon 1 et 2.

- positions ( échelon 1 : 10 points, échelons 2 et 3 : 20 points )

l'exercice se fera au sol, le chien et le conducteur devant se voir obligatoirement, à la distance de 5, 10 ou 15 mètres selon l'échelon. Le chien sera placé assis, debout ou couché, sur indication du juge, en échelon 2 et 3 les trois positions seront exécutées deux fois chacune, dans l'ordre soufflé par le commissaire, en échelon1 les trois positions seront exécutées une fois chacune. Pour chaque position le conducteur a droit à deux commandements supplémentaires. Si après ces deux commandements supplémentaires le chien n'a pas exécuté la position, l'exercice est terminé, les points acquis restant acquis. le chien qui anticipe la position, a une position en moins (celle qu'il a quitté). Il peut éventuellement en perdre une autre, si celle qu'il a prise correspond à la position suivante.

- envoi en avant ( 12 points )

au signal du juge, le conducteur placera son chien derrière la ligne de départ, sur un point central marqué par une perpendiculaire puis sur signe du juge il commandera « en avant », le chien devra aller droit devant lui et franchir une ligne d'arrivée, parallèle à celle du départ et de 20 mètres de long, limitée par deux bornes (ou fanions) placées à chaque extrémité. A 5 mètres à l'intérieur des fanions, sont tracées deux perpendiculaires de 1m qui délimitent la zone optimale de franchissement. Quand le chien aura franchi cette ligne située à 20, 30 ou 40 mètres selon l'échelon 1, 2 ou 3, son conducteur le rappellera aussitôt au pied.

- rapport d'objet lancé ( 12 points )

le temps accordé pour le rapport est de 15 secondes.

L'objet sera tiré au sort parmi une liste (en rapport avec le thème du concours) qui sera présentée au juge, ces objets devront permettre la prise en gueule des chiens et pèseront au maximum 1KG. Tout objet en verre ou en métal est interdit. L'objet devra être lancé à au moins 5 mètres, un seul commandement de rapport est autorisé.

- refus d'appâts ( 10 points en échelons 2 et 3, 5 points en échelon 1 )

six appâts de nature différente seront placés au sol, en échelons 2 et 3, à la convenance du juge. Il est interdit de placer un appâts au sol à moins de 5m des petits bois dans l'exercice de la quête d'un objet, de même qu'à l'intérieur du cercle de 2m délimitant l'exercice de la garde d'objet . Il n'y aura pas d'appâts au sol en échelon 1.

Il y aura un seul appât lancé en échelon 1, et deux appâts lancés en échelons 2 et 3.

- quête d'un objet ( 15 points en échelons 2 et 3 )

temps accordé : 1minute.

L'objet utilisé sera un petit bois vierge numéroté, que le conducteur aura choisi parmi d'autres petit bois vierge identiques et tous numérotés, lors de la présentation à la table du jury. Le conducteur mettra le petit bois dans sa poche, sans le présenter au chien, en indiquant le numéro au juge. Tout les concurrents auront conservé l'objet dans le même laps de temps. Chacun mettra son chien en place à un endroit indiqué par le commissaire, avant d'aller déposer le petit bois, au vu du chien, à 30m, dans un carré fictif d'un mètre de côté, pendant que le conducteur revient vers son chien, d'autres petits bois identiques non numérotés, seront déposés à proximité du premier (25cm minimum) à l'intérieur du carré, le nombre de ces petits bois (3,4) sera proportionnel à l'échelons 2 ou 3. Au signal du juge, le conducteur enverra son chien à la quête de l'objet, au commandement « cherche apporte ». Un seul commandement est autorisé de la voix. Le conducteur aura la faculté de faire sentir ses mains au chien avant de donner l'ordre, afin que le chien comprenne bien la nature de l'exercice demandé. Le conducteur remettra au commissaire l'objet rapporté par le chien, pour vérification par le juge.

2 ) Exercices de sauts  :

en échelon 1, le conducteur pourra choisir l'un ou l'autre des trois sauts. Il devra le déclarer au juge lors de la présentation. En échelon 2, la haie est obligatoire, mais un choix peut être fait entre la palissade et le saut en longueur.

Les directives ci-dessous valent pour les trois exercices de saut ( haie, palissade, saut en longueur)

- Le conducteur met son chien en position, à la distance de l'obstacle qui lui convient

- Il va aussitôt se mettre en place, à gauche ou à droite, dans l'équerre tracée au sol à cet effet, contre la palissade, contre le saut en longueur et devant les montants de la haie.

- Si le chien quitte sa place avant sa tentative de saut, et que son conducteur soit dans

l'obligation d'aller le positionner de nouveau, il y aura perte d'un essai plus la pénalité.

- Le chien a droit à trois essais en tout et pour tout pour la palissade, et le saut en longueur, qui ne comportent qu'un aller.

- Pour le saut de la haie, le chien disposera de trois essais au total à l'aller ou au retour. En cas de raté ou de refus au retour, le conducteur remettra son chien à l'endroit exact où il s'était bloqué, avant de revenir prendre sa position devant la haie, et il attendra le signal du juge pour commander son chien.

- en cas de raté ou de refus, quel que soit le saut, le conducteur ne peut demander une hauteur inférieure ou supérieure.

- Le commandement de saut sera donné de la voix seule. Tout geste d'accompagnement ou de mouvement du corps sera pénalisé. Mais le conducteur pourra suivre son chien du regard, dans une attitude naturelle, sans se figer.

- Après l'exécution du saut (quel qui soit), le conducteur aura droit à un commandement (facultatif) de retour au pied ou de blocage derrière l'obstacle. Si le conducteur donne un commandement de blocage, il doit obligatoirement aller chercher son chien ; dans le cas contraire, le chien aura 10 secondes pour revenir au pied, avec ou sans commandement, sinon il sera pénalisé.

- Il sera également pénalisé s'il ne se bloque pas derrière le saut malgré le commandement, le conducteur attendra le coup de trompe de fin d'exercice pour quitter les obstacles.

- Le conducteur ne peut présenter le saut à son chien.

- La palissade ( 15 points )

en échelon 1, hauteur unique : 1m80

en échelon 2 : pointage en fonction de la hauteur demandée (hauteur max en échelon 2 : 2m10, en échelon3 : 2m30)

la palissade est munie, pour la retombée du chien, d'un plan incliné. Il n'y aura pas de saut de retour.

- Le saut en longueur ( en échelon 1 et 2 : 15 points, en échelon 3 : 20 points )

en échelon 1, longueur unique : 3m

en échelons 2 et 3 : pointage en fonction de la longueur (longueur max en échelon 2 : 3m50, en échelon 3 : 4m)

- La haie ( en échelon 1 : 15 points, en échelons 2 et 3 : 20 points )

en échelon 1, hauteur unique : 1m

en échelons 2 et 3 : pointage en fonction de la hauteur (hauteur max en échelon 2 et 3 : 1m20)

3 ) Exercices de mordant  :

- Attaque de face au bâton ( échelon 1 : 50 pts, échelon 2 : 40 pts, échelon 3 : 50 pts )

sans obstacle : en échelon 1

avec obstacle : en échelons 2 et 3

durée : 10 secondes

distance : 30m en échelon 1, 40m en échelon 2 , 50m en échelon 3

Sont autorisés  :

Barrage, opposition, menace, intimidation, charge sur le chien (2 pas maximum), esquive en cours d'attaque si le chien décroche. Un accessoire peut être utilisé à la place du bâton lors de l'attaque avec obstacle. En échelon 1, le bras doit être laissé accessible au mordant du chien.

Sont interdit  :

L'esquive à l'entrée, les coups sur le chien, tout geste ou comportement de l'H.A risquant de causer une douleur au chien ; si cela se produisait, l'H.A serait immédiatement exclu du terrain et passible d'un rapport.

Obstacle :  

- pédiluve ou bac à eau (en plastique) hauteur maximum de l'eau 20 cm

- bottes de paille

- pneus empilés ou fixés à la verticale

- stores à bandes verticales sous portique

- filet

sauf pour les bacs à eau ou les obstacles plats d'une hauteur de 25 cm maxi, ces obstacles ne pourront pas excéder 80 cm de largeur. Les pneus, bottes de paille ou filet ne pourront dépasser 80 cm en hauteur. La longueur des obstacles sera de 8 à 10 m. ils doivent permettre de juger l'attitude du chien quand il monte à l'attaque. Aucune sorte d'obstacle ne devra risquer de blesser le chien ou de lui faire mal. Dans l'esprit de cet exercice, l'obstacle est destiné à ralentir le chien afin d'évaluer son courage face à un accessoire ou un bâton sur une vitesse ralentie ; l'esprit qui consiste à associer l'obstacle à un ralentisseur doit être respecté et ne jamais présenter aucun danger. L'HA devra se tenir à 3 m derrière l'obstacle, au centre de sa longueur.

- Attaque de face avec accessoires ( échelon 2 : 40 pts, échelon 3 : 50 pts )

distance : 30 m

toutes les prescriptions concernant cette attaque sont identiques à celle de l'attaque de face au bâton.

Accessoires autorisés  :

Ils sont uniquement destinés à impressionner le chien.

- branchages, crécelle, chiffon, journal

- sac ou morceau de plastique, seau d'eau en plastique (vide ou plein)

- Tous ustensiles bruyants (mais inoffensifs), etc ….

L'accessoire utilisé pour cette attaque ne devra pas masquer complètement le chien pendant la prise. Pour l'attaque, l'HA doit utiliser l'accessoire pour tester le courage du chien mais ne doit pas l'utiliser pour amorcer une esquive.

- Attaque fuyante mordante ( échelon 1 : 50 pts, échelons 2 et 3 : 30 pts )

distance : 30 à 40 m

durée : 10 secondes

l'HA fuira sans se retourner ni chercher à esquiver le chien. Il sera armé d'un revolver et tirera 2 coups de feu pendant que le chien sera en prise. Il se défendra vigoureusement mais sans brutalité pour éprouver le mordant du chien. Il s'immobilisera totalement et instantanément sur le commandement de cessation du conducteur

- Attaque fuyante arrêtée ( échelon 3 : 30 pts )

distance : 30 à 40 m

décomposition des points : départ 10 points, attaque 20 points

l'attaque arrêtée sera jugée sur le tiers des points de mordant obtenus dans les autres attaques de face ( total de base : 30 + 30 = 60 + les points de départ

exemple  :

points attribués au départ + 10

pointage maximum = 28

distance de rappel : 5 m - 4

pointage de l'arrêtée = 24

- chaque conducteur ayan tiré au sort, pour son propre chien, l'ordre des deux attaques fuyantes, ce tirage sera connu que du seul juge. L'HA ignorera qu'il s'agit de l'attaque arrêtée. L'attaque arrêtée ne pourra être exécutée si une attaque mordante, quelle qu'elle soit, n'a pas été mordue. Si l'attaque arrêtée à déjà été exécuté, elle sera annulée

- lorsqu'il s'agira de l'arrêtée, le préposé aux appâts brandira, sur indication du juge, un fanion rouge après le départ du chien, alors que pour la fuyante mordante il brandira un fanion vert. Dans le cas de l'arrêtée, le commissaire touchera l'épaule du conducteur dans la seconde suivante afin qu'il commande à son chien de ne pas mordre.

- l'HA continuera de fuir après le commandement de rappel, sans changer d'allure, ni provoquer le chien, ni tirer de coup de feu.

- Recherche et escorte ( échelons 2 et 3 : 40 points )

nombre de cachettes : 6 fixes plus une mobile à disposition du juge.

Temps imparti pour la découverte et l'aboiement : 2 à 3 minutes à l'appréciation du juge en fonction de la superficie du terrain.

- Le chien et son conducteur sortiront du terrain sous la conduite du commissaire. Ils y reviendront, sur un coup de trompe du juge, quand l'HA sera caché.

- Après la découverte, si le chien est vigilant, le conducteur viendra lui-même, sur autorisation du juge, faire sortir l'HA de la cachette. Il devra s'y rendre sans changer de rythme. Si le conducteur se rend à la cachette en courrant il sera pénalisé à l'allure générale. Par contre, si le chien sort de la zone de vigilance, tracée au sol, le juge pourra faire fuir l'homme assistant. Si le chien n'a pas découvert dans le temps imparti, l'exercice sera annulé. Si le chien découvre mais n'aboie pas dans le temps imparti accordé, il perd les points de la découverte, mais est conducteur, sur signal du juge, viendra le rejoindre à la cachette pour la suite de l'exercice. Tant que le chien n'aura pas signalé la présence de l'homme assistant en aboyant, le juge ne pourra faire sortir l'HA de la cachette, même si le chien passe devant l'HA et continue sa recherche. Il lui sera accordé le temps réglementaire pour la recherche. Si le chien revient à son conducteur, dans un rayon de 3 m, avant la fin du temps réglementaire, celui-ci pourra donner un second commandement de recherche qui sera pénalisé. Si le chien mord l'HA dans la cachette, qu'il ait aboyé ou pas, il perd 5 points. Si le chien avertit son maître sans avoir découvert l'HA il sera pénalisé de 5 points.

- Pendant le parcours, l'HA pourra user d'esquives lors des tentatives de fuites pour essayer de s'échapper et de créer le plus de distance possible entre le chien et lui. Il n'y aura pas de mètre de franchise pour les fuites. Il ne s'arrêtera dans ses fuites qu'au commandement du conducteur sur le coup de trompe du juge, 3 secondes environ après la prise. Les mètres de fuite, le chien en prise, ne seront pas pénalisés. Mais si le chien lâchait prise avant le commandement du conducteur, l'HA continuerait de fuir. L'HA ne pourra reprendre sa marche, après une cessation, que sur un signal du juge. Pendant toute l'escorte le conducteur se tiendra à 3 m au moins de l'HA, derrière lui ou sur le côté, mais jamais derrière.

- Le juge indiquera la fin de l'exercice, au moyen de coups de trompe répètés. Le conducteur commandera « halte » et l'HA s'immobilisera. Lors de l'arrêt de la conduite, le chien effectuera une garde au ferme avec les pénalités identiques à celle de la défense du maître. Le conducteur rappellera son chien au pied et se remettra à la disposition du commissaire.

- défense du conducteur ( échelons 1, 2 et 3 : 30 points )

durée de la défense du maître : 10 secondes

- Il y aura toujours une rencontre ( serrement de la main ) préliminaire entre l'HA et le conducteur, avec ou sans conversation. le conducteur pourra répondre au bonjour de l'HA (sur une intonation très ordinaire)

- Les difficultés créées au chien seront progressives selon l'échelon ( 1, 2 et 3 )

- A tous les échelons, l'agression de l'HA devra être franche, nette et évidente, et faite à deux mains.

- Au moment de l'agression l'HA et le conducteur restent statiques pendant 2 secondes. Si le chien mord avant la fin des 2 secondes, il reprend le travail normalement, si le chien ne mord pas pendant les 2 secondes, le juge arrête l'exercice.

- Le chien ne doit réagir que si son maître est agressé

- Le serrement de main devra être fait obligatoirement par l'HA qui agresse

- Le scénario de la défense du maître ainsi que le descriptif de la suite au pied, seront expliqués une fois pour toute au passage du chien en blanc. des précisions et des explications supplémentaires pourront être données après le chien en blanc à la demande d'un représentant des conducteurs.

- L'utilisation des diversions ne doivent pas devenir des provocations sur le chien ou sur le maître qui l'amène à se protéger ou à anticiper la protection du maître. L'HA devra saisir le conducteur et le tenir pendant 2 secondes, délai dans lequel le chien doit voir mordu.

- Pendant la défense le conducteur devra se tenir éloigné de l'HA, à au moins 3 m, jusqu'après la cessation et le retour du chien au pied

Exemples de situations possibles :

- simple conversation, après rencontre entre l'HA et conducteur, terminée par une agression

- après conversation, éloignement de l'HA qui revient agresser le conducteur sans tergiverser

- idem, mais l'HA cherche à ruser pour tromper la vigilance du chien

- l'HA agresse une tierce personne pour tenter de provoquer une réaction intempestive du chien

- des tiers entament un semblant de bagarre pour tester la maîtrise du chien sur lui-même

- l'HA agresse le conducteur en situation proche d'une réalité quotidienne

- le juge donnera un coup de trompe pour autoriser la cessation. Le chien devra garder au ferme pendant 5 secondes, le juge indiquera la fin de l'exercice, et le conducteur rappellera son chien.

- garde d'objet ( échelon « : 30 points )

l'objet sera placé au centre d'un cercle de 2 m de rayon. Un deuxième cercle concentrique de 5 m de rayon sera tracé. Le juge pourra utiliser, soit un seul HA soit les deux, mais alternativement, l'un comme l'autre devant se tenir à au moins 10 m de l'objet pendant que son collègue travaille. Quel que soit le cas, trois tentatives de prise de l'objet sont obligatoires, les pénalités étant cumulatives et identiques pour les trois tentatives, selon les fautes commises. Si l'objet est enlevé, que se soit au premier, au second, ou au troisième passage, le chien perd les 30 points attribués à l'exercice.

Lors d'un des trois passages, le même pour tous les concurrents, l'HA pourra, en accord avec le juge, utiliser certains accessoires destinés, éventuellement, à détourner l'attention du chien. Mais ils ne doivent en aucun cas, servir de bouclier ou empêcher de mordre.

- le conducteur placera l'objet au centre du cercle de 2 m de rayon et commandera son chien pour la garde avant d'aller à la cachette prévue à cet effet.

- l'HA pénétrant dans le cercle extérieur devra se comporter de façon neutre, sans agresser ni chercher à attirer le chien . si celui-ci le laisse entrer dans la zone des 2 m, l'HA pourra alors user de toutes les ruses possibles, menaces, intimidations, esquives, susceptibles de tromper la vigilance du chien ou de l'impressionner . il aura 30 secondes environ pour prendre l'objet.

- si le chien mord, à quel que moment que se soit, avant que l'HA ait pu toucher ou se saisir de l'objet, il devra attendre 2 secondes avant de s'éloigner de façon normale ou d'entraîner le chien si celui-ci a maintenu sa prise. Si le chien a mordu après la prise de l'objet, l'HA devra aussitôt reposer l'objet à ses pieds, et procéder comme ci-dessus

- si le chien tient l'objet dans sa gueule ou maintient ne serait-ce qu'une patte sur ou dans l'objet, sans mordre l'HA alors que celui-ci est en contact avec l'objet, l'HA devra tirer l'objet en dehors du cercle de 2 m avant que le juge n'arrête l'exercice considérant l'objet comme non défendu efficacement.

- Pour déterminer l'endroit où le chien mord, le juge tiendra compte de la position de l'HA. Pour déterminer la distance à laquelle le chien se laisse entraîner, le juge tiendra compte de la position du chien, les quatres pattes hors de l'un des cercles

- le juge sera toujours en droit d'appliquer une pénalité à l'allure générale si la garde de l'objet, bien qu'effective, ne peut être considérée comme parfaite.

Brevet de mondioring

Le brevet de mondioring a été mis en place pour permettre un premier contact avec les conducteurs qui s'intéressent à cette discipline. Comme tous les « brevets » cet épreuve est un examen qui sanctionne des qualités caractérielles. Il est donc inutile de procéder à un classement lors de la participation de plusieurs candidats.

Le brevet peut être : soit attribué par la SCC sur proposition du juge, soit refusé.

Depuis 1991 par décision du comité de la SCC, ce brevet donne droit en France à la participation en classe travail en exposition.

Voir prescriptions générales de présentation et de mises en place ci-dessus

Exercices d'assouplissements  :

- suite au pied sans laisse 6 points

- absence du conducteur 10 points

- rapport d'objet ( personnel) 12 points

Exercice de saut  :

- saut de la haie 12 points

hauteur unique 0,80 m

Exercices de mordant  :

- attaque de face au bâton (sans saut) 30 points

- défense du maître 30 points

le brevet sera attribué au chien ayant obtenu 80% des points


Pour accéder au site du Groupe Travail Mondioring, cliquez ici

 

CHAMPIONNAT DE FRANCE 2017
MONDIORING 1

ST MICHEL DE LANES (11) les 26-28/05/2017
ERAGON DES PLAINES DE BROTONNE & Nathalie SCHOUPPE

Sélectionnés 2ème avec une moyenne de 197,130/200 ils obtiennent 131.500/200 Exc et terminent 6ème/15
Club : Fos sur Mer – Régionale : SCMCA Société Canine Midi Côte d'Azur


CHAMPIONNAT DE FRANCE 2009
MONDIORING 1

COLMAR (67) les 29-30/08/2009
Sélectionnés 3ème avec une moyenne de 194,250/200 ils obtiennent 179.50/200 Exc et terminent 6ème/15
Club : CEC MAUREPAS – Société Canine d’Ile de France
 
 

 

CHAMPIONNAT DE FRANCE 2008
MONDIORING 1

CASTELNAUDARY (31) les 6-7/09/2008

Sélectionnés 9ème avec une moyenne de 190/200 ils obtiennent 182.50/200 Exc et terminent 7ème/15
Club : CEC MAUREPAS – Société Canine d’Ile de France

 

 

CHAMPIONNAT DE FRANCE 2007
MONDIORING 2

INGRE (45) les 7-8/09/2007

Sélectionnés 11ème au Championnat de France de Mondioring 2 à Ingre (45) obtiennent 198/300 et terminent 11ème sur 12
Club : Club La Côte Bleue - Régionale: SCMCA Société Canine Midi Côte d'Azur


 

CHAMPIONNAT DE FRANCE 2005
MONDIORING 1

GRANDE SYNTHE (59) les 08/2005

Sélectionnés au Championnat de France de Mondioring 1 à Grande Synthe (59) obtiennent 162/200 et terminent 8ème sur 21
Club : Club La Côte Bleue - Régionale: SCMCA Société Canine Midi Côte d'Azur